Building as a Service : exploiter “intelligemment” le Smart Building pour optimiser le confort de vie

Article publié dans la revue espagnole Facility Management & Services (octobre 2021).

 

Alors que les entreprises s’étaient accoutumées à considérer le monde digital et le monde physique comme deux domaines distincts en termes d’applications, l’IoT a fait voler cette séparation en éclat et a offert la capacité de connecter les deux mondes à très grande échelle.
Désormais, grâce à l’IoT, notre environnement de vie est en passe de devenir un véritable écosystème de services, amenés à évoluer et à s’enrichir au fil du temps afin d’apporter toujours plus de confort à ses occupants. 

Mais pour offrir de vrais services, il ne suffit pas de multiplier les équipements connectés. Les données fournies en temps réel par les utilisateurs, les bâtiments et les systèmes informatiques doivent pouvoir communiquer ensemble, être pilotables de façon centralisée, être partagées avec toutes les parties prenantes.

Sans cela, comment prétendre piloter de façon intelligente la propreté des lieux, l’occupation des salles, l’accueil des collaborateurs ou encore la maintenance des équipements ? Comment créer et maintenir dans la durée un environnement de travail agréable et sain, propice au bien-être de ses occupants ? Comment anticiper et résoudre la non-qualité avant même qu’elle ne survienne?

Voilà les vrais enjeux du bâtiment de demain. 

C’est pour répondre à ces problématiques de façon très pragmatique que nous avons créé MoveWORK Flow, explique Luc Bonnin, CTO de MoveWORK. En uniformisant et en faisant interagir les processus métiers des entreprises au sein d’une plateforme interopérable et collaborative, nous offrons une réponse agile et un langage commun à tous les acteurs de la chaîne servicielle”.

Les données collectées sont agrégées dans un espace unifié et ouvert qui permet de ne plus penser en silos et d’orchestrer efficacement les interventions, au plus près des besoins des occupants. 

Dans ce contexte, l’interopérabilité est la clé.

 

 

 

Nous avons largement enrichi notre écosystème de partenaires technologiques afin de proposer des centaines de capteurs qui contribuent à une exploitation plus intelligente des bâtiments et à un pilotage plus performant des services” précise Luc Bonnin. 

Détection automatique de température, de luminosité ou de présence, traçabilité des interventions, mesure de la satisfaction font partie des applications les plus courantes. Totalement intégrés à la plateforme MoveWORK Flow, ces capteurs “Plug-and-Play” ont l’avantage de se déployer facilement dans tous types d’espaces privés et publics. Leurs données permettent aux acteurs du service d’être au diapason des besoins et des usages réels des occupants. 

 

L’entretien des espaces sanitaires représente à lui seul un vrai défi pour les entreprises. Pour un occupant, qu’il soit salarié d’une entreprise, patient dans un hôpital, passager d’un train ou client d’un complexe hôtelier, quelques minutes suffisent pour juger de la propreté des lieux et de la qualité des services d’hygiène qui lui sont dédiés au quotidien.” 

Pour que ces espaces bénéficient d’un entretien visible, performant et connecté en permanence aux besoins des utilisateurs, la solution MoveWORK intègre des équipements innovants qui permettent de repenser entièrement les processus de propreté et d’approvisionnement (distributeurs de savon/papier, poubelles, feuilles de passage digitales, boutons déclencheurs de services…). En temps réel, les utilisateurs de MoveWORK Flow disposent d’une vue globale et détaillée de l’ensemble des interventions réalisées par les agents. Ils sont alertés avant même que les niveaux de consommables soient en rupture. Ils peuvent comprendre les inefficacités dans leurs processus, les optimiser, identifier des corrélations qui leur étaient jusqu’alors invisibles. 

 

Grâce à l’automatisation intelligente, MoveWORK Flow dispose d’une avance technologique considérable et ouvre la porte à d’immenses optimisations d’exploitation. Les automates embarqués par la plateforme guident en temps réel les processus décisionnels des organisations et donnent la capacité d’agir et de conduire le changement au bon endroit et au bon moment”. 

Ainsi, un certain nombre d’actions peuvent être optimisées de manière à rendre le bâtiment le plus autonome possible, en déclenchant par exemple le démarrage et l’extinction des éclairages en fonction de la luminosité ou de l’occupation d’une salle. Les besoins urgents des occupants sont quant à eux plus rapidement pris en charge par l’envoi d’une alerte à l’agent le plus proche et disposant du bon équipement, plutôt qu’à celui initialement prévu au planning.

 

Toute la force de notre solution réside dans sa capacité à orchestrer les interventions et à interagir avec l’environnement pour déclencher des scénarios optimisés en termes de rentabilité, de qualité de service et d’expérience client. Elle prend en compte les contraintes imposées par les contrats FM (ressources organisationnelles, SLA, traitement des non-conformités) et place les donneurs d’ordre, les gestionnaires de service et les occupants dans une relation “gagnant-gagnant-gagnant”. 

 

Pour toutes les sociétés qui proposent des services aux occupants, l’opportunité leur est donnée de réinventer leur modèle économique et de pouvoir assurer une réelle continuité et qualité de service. Les gestionnaires, débarrassés de process statiques et silotés, peuvent jouer pleinement et efficacement leur rôle en imaginant les applications et les services de demain : des bâtiments dans lesquels les utilisateurs n’ont plus à signaler de façon réactive les défaillances ni à en subir les désagréments, où les systèmes de régulation s’ajustent automatiquement en fonction des paramètres climatiques, où l’on peut savoir précisément quand et où des gaspillages se produisent afin de les limiter à leur strict minimum.

Les occupants quant à eux peuvent enfin devenir acteurs de leur environnement et profiter d’un cadre de vie et de travail à la hauteur de leurs attentes.

 

C’est un véritable changement de regard qui s’opère pour tous les acteurs du “Building As A Service”. Le Facility Management, associé au Smart Building n’aura de sens et de valeur que s’il s’engage durablement dans cette voie : servir l’humain et le placer au cœur de la dynamique servicielle.